L'UJPLA POUR LA SÉCURITÉ DES JOURNALISTES, LA PROMOTION D'UNE PRESSE LIBRE, INDÉPENDANTE ET CRÉDIBLE EN AFRIQUE.

Déclaration de l’UJPLA suite à l’agression d’une camerawoman du site en ligne dakaractu

Le lundi 28 septembre 2020, Adja Ndiaye, camerawoman en service au journal en ligne Dakaractu, a fait l’objet d’une agression caractérisée d’éléments de la police positionnés au niveau de la Porte du Millénaire, sur la Corniche ouest de Dakar Selon l’information parvenue à L’UJPLA, cet acte attentatoire à la sécurité d’un agent de média, vient s’ajouter à d’autres faits de violences préalablement perpétrés par des agents de police contre des journalistes  .

 D’après les témoins,

prise à partie par une demi-douzaine de policiers, Adja Ndiaye a été menottée, embarquée dans une fourgonnette et rouée de coups, son matériel de travail endommagé.

 Son état de santé demeure préoccupant et provoque l’inquiétude de sa famille, de ses collègues et de l’ensemble de la corporation.

L’Union des Journalistes de la Presse Libre Africaine (UJPLA) dénonce ces  actes barbares et inacceptables de la part des forces de l’ordre dont l’obligation est d’assurer la protection des citoyens .

L’UJPLA demande aux Autorités sénégalaises de tout mettre en œuvre pour faire la lumière sur cette affaire et juger les auteurs de cet acte inacceptable dans un État de Droit.

l’UJPLA exprime toute sa solidarité  à notre consoeur et aux organisations de presse sénégalaises et aux acteurs de la société civile.

 Enfin, l’UJPLA prie les Autorités sénégalaises de  prendre les mesures appropriées pour faire cesser les violences à l’égard des professionnels des médias.

  Fait à ABIDJAN et DAKAR , le 30 Septembre 2020

LE PRESIDENT       

Yao Noël      

LE SECRETAIRE GENERAL

MOUSTAPHA DIEYE

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page