L'UJPLA POUR LA SÉCURITÉ DES JOURNALISTES, LA PROMOTION D'UNE PRESSE LIBRE, INDÉPENDANTE ET CRÉDIBLE EN AFRIQUE.

Niger: l’UJPLA déplore et condamne la peine de prison infligée à 2 journalistes

Moussa Aksar, Directeur de publication et fondateur du journal l’Événement (à gauche)
Samira Sabou, journaliste d’investigation et bloggeuse (à droite)

L’Union des Journalistes de la Presse Libre Africaine (UJPLA) ayant pour objectifs fondamentaux, la défense de la liberté de la presse et la sécurité des journalistes partout sur le continent africain, a appris le lundi 3 janvier 2022, avec indignation, la condamnation à des peines de prison des journalistes nigeriens Moussa Aksar, Directeur de publication et fondateur du journal l’Événement et Samira Sabou, journaliste d’investigation et bloggeuse.

Les deux journalistes ont été condamnés respectivement, à 2 mois et 1 mois de prison avec sursis assortis d’une amende de 500.000 FCFA (Moussa Aksar) pour avoir relayé un article  des experts de l’ONG Global Initiative sur le trafic de drogue impliquant l’État du Niger.

L’UJPLA déplore et condamne ces peines qui sont, à tout point de vue, une atteinte grave et préjudiciable à la liberté de la presse.

L’UJPLA rappelle que la liberté d’expression et d’information est un droit fondamental et non négociable consacré par la Déclaration des principes sur la liberté de la presse.

En conséquence, l’UJPLA invite les autorités nigériennes à mettre fin aux poursuites et acharnements judiciaires contre les journalistes dans l’exercice de leur métier et à créer, plutôt, les conditions favorables permettant aux journalistes de travailler dans un environnement sain, dans le respect de l’éthique et la déontologie de leur profession.

Pour l’UJPLA

Honoré Sépé

Délégué à la Communication 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page