L'UJPLA POUR LA SÉCURITÉ DES JOURNALISTES, LA PROMOTION D'UNE PRESSE LIBRE, INDÉPENDANTE ET CRÉDIBLE EN AFRIQUE.

P.E.C condamne l’attaque au missile contre la tour de la Télévision à Kiev

Press Emblem Campaign (PEC) condamne fermement l’attaque au missile lancée aujourd’hui par les forces russes contre la tour de la Télévision dans la ville de Kiev, dans le but de perturber la diffusion (photo). Des vidéos partagées sur Twitter montrent des panaches de fumée engloutissant la tour de télévision de Kiev, qui s’élève à 385 m de haut. La tour a été construite en 1973 pour la diffusion de la radio et de la télévision. PEC rappelle la résolution 2222 du Conseil de sécurité adoptée à l’unanimité sur la protection des journalistes 27 mai 2015 condamnant “toutes les violations et tous les abus commis contre les journalistes, les professionnels des médias et le personnel associé dans les situations de conflit armé”, et appelant “toutes les parties à un conflit armé à mettre fin à de telles pratiques”. L’article 10 “rappelle également que les équipements et installations des médias constituent des biens de caractère civil et, à ce titre, ne doivent pas faire l’objet d’attaques ou de représailles”. Le ministère ukrainien de l’Intérieur indique que “les chaînes ne fonctionneront pas pendant un certain temps”. “La diffusion de secours de certaines chaînes sera activée dans un avenir proche”, indique-t-il. Le ministère russe de la Défense avait auparavant déclaré que les frappes auraient pour but de “supprimer les attaques informationnelles contre la Russie”, selon une déclaration rapportée par le média d’État russe TASS, ajoutant que les résidents de Kiev proches des sites devraient quitter leur domicile.

Le CPE soutient l’adoption d’une résolution du Conseil des droits de l’homme sur l’Ukraine demandant une enquête internationale sur les violations des droits de l’homme par la Russie. Une telle enquête serait importante pour assurer la documentation et la responsabilité de tous les crimes de guerre commis en Ukraine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page