L'UJPLA POUR LA SÉCURITÉ DES JOURNALISTES, LA PROMOTION D'UNE PRESSE LIBRE, INDÉPENDANTE ET CRÉDIBLE EN AFRIQUE.

Enlèvement du journaliste malien Hamadoun Nialibouly

 Journaliste reporter à la radio Dandé Douentza (la Voix de  Douentza) au centre du Mali, notre confrère Hamadoun Nialibouly a été pris par ses ravisseurs le 27 septembre 2020, à Mandjo, dans la région de Mopti. Il rentrait de Bamako après y avoir suivi un atelier de formation de journalistes (dans le cadre du  projet Mali Media). Dans son entourage, la piste des djihadistes est écartée. Ils pensent que Hamadoun est kidnappé par  une milice de chasseurs  traditionnels. Depuis, aucune nouvelle de lui. Il est retenu depuis maintenant plus de 20 mois. 

En plus de Hamadoun, 2 autres journalistes sont pris en otage. Il s’agit notamment de Moussa Mbana Dicko enlevé le 18 avril 2021 par des présumés djihadistes  et Olivier Dubois enlevé à Gao le 8 avril 2021. Un enlèvement revendiqué par vidéo le 5 mai  2021 par le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans, une alliance djihadiste au Sahel affiliée  à Al-Qaïda.

Ici à Bamako, les organisations syndicales de journalistes, comme l’Union nationale des journalistes  du Mali  (Unajom), la Maison de la presse du Mali, ne cessent d’alerter les autorités sur la situation préoccupante des journalistes enlevés dans l’exercice de leur métier.

Le Président UJPLA Mali

Idrissa Sacko.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page