L'UJPLA POUR LA SÉCURITÉ DES JOURNALISTES, LA PROMOTION D'UNE PRESSE LIBRE, INDÉPENDANTE ET CRÉDIBLE EN AFRIQUE.

Interpellation de journalistes au Cameroun: Communiqué de L’UJPLA

Le mardi 22 septembre 2020, le journaliste Camerounais, Polycarpe ESSOMBA correspondant de
R.F.I ( radio France internationale) , au Cameroun, a été interpellé pendant quelques heures à Yaoundé par les
éléments des forces de l’ordre . Il a reçu plusieurs coups de matraque et a, ensuite , été conduit au commissariat central de la capitale
Camerounaise. C’était au cours d’une marche organisée par un parti politique d’opposition.

En plus de Polycarpe Essomba,
d’autres arrestations de journalistes ont eu lieu . Il s’agit notamment de
Lindovi NDJIO chef de desk du quotidien la Nouvelle Expression à Yaoundé ainsi que du
cameraman de la télévision Équinoxe Rodrigue NGASSI.
Les trois hommes de média ont retrouvé la liberté quelques heures après cette
interpellation.

Tout en se réjouissant du dénouement heureux et rapide de cette affaire ,L’UJPLA qui oeuvre pour la sécurité des journalistes et la défense de la liberté de la presse en Afrique , voudrait
rappeler aux autorités
Camerounaises et par la même occasion à tous les pouvoirs africains en cette
période où s’annonce une série d’élections – considérées à tort ou à raison comme à haut
risque- au respect de la liberté de la presse et surtout à la sécurité des journalistes professionnels partout sur le continent.

L’UJPLA lance un appel solennel à tous les journalistes afin qu’ils exercent leur métier avec professionnalisme et responsabilité et les assure qu’elle se tiendra toujours
à leurs côtés pour que triomphe
une presse africaine libre , crédible et constructive pour le plus grand bien des peuples africains.

Fait à Abidjan le, 24 septembre 2020

Le Président de l’UJPLA
Yao Noël

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page