L'UJPLA POUR LA SÉCURITÉ DES JOURNALISTES, LA PROMOTION D'UNE PRESSE LIBRE, INDÉPENDANTE ET CRÉDIBLE EN AFRIQUE.

Interpellation de journalistes en République Démocratique du Congo (RDC)

Deux preneurs de vue de la chaîne privée “Bosolo na politiki” sont aux arrêts depuis le mardi 3 novembre 2020. 

Il s’agit de Roublin Bamba et Ordynolas Mobala. Les deux confrères sont accrédités pour couvrir les consultations politiques initiées par le chef de l’Etat congolais Felix Tshisekedi  ( En RDC) depuis le début de la semaine.

Il leur est reproché d’avoir filmé une scène du Président Felix Tshisekedi entrant dans une salle où se trouvaient ses plus proches collaborateurs. 

Ces derniers auraient ignoré la présence du Président Tshisekedi, gardant leur position assise et continuant leur conversation, comme si de rien n’était.

Par ailleurs ,ce mercredi 4 novembre, la correspondante de RFI, Sonia Rolley, aurait aussi été brièvement prise à partie par les services de sécurité, pour avoir pris une photo dans laquelle on pouvait reconnaître  le Conseiller spécial du chef de l’Etat en matière de sécurité, François Beya, parmi d’autres personnalités venues rencontrer le Président de la République.

Dans un rapport publié cette semaine, l’organisation “Journalistes en danger” note que depuis le début de cette année, 116 atteintes à la liberté de la presse ont été signalées  en RDC. Ces atteintes auraient  été commises, outre les  autorités politico-administratives, par des militants et combattants de partis politiques.

L’ujpla est alertée ce jour par son membre et Trésorier général Lubunga Byaombe et  reste saisie du dossier. 

 (Aux toutes dernières nouvelles  les 2 journalistes ont été libérés)

Ujpla

Union des journalistes de la presse libre africaine 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page